Jeanne Berbinau Aubry - Fondation FIMINCO

Jeanne Berbinau Aubry

À propos de Jeanne Berbinau Aubry

France. 1989.

Jeanne Berbinau Aubry intègre lʼÉcole Nationale Supérieure dʼArt de la Villa Arson, dont elle est diplômée avec les félicitations du jury en 2015. Son travail procède de l’utilisation de la lumière, pour sa capacité à sa propager et les altérations qu’elle peut produire. Jeanne Berbinau Aubry développe une pratique de sculpture et d’installation au sein de laquelle la question du laboratoire est sous-jacente. Ses pièces sont autant de précipités d’expériences, cristallisant l’étude de phénomènes scientifiques et mécaniques, d’anecdotes historiques, artistiques ou littéraires. En 2015, elle obtient le prix de la jeune création décerné par la Fondation Bernar Venet et intègre La Station, artist-run-space à Nice (France). Elle effectue des résidences, notamment en 2015 à Kyta, dans lʼHimalaya (Inde), en 2016 à la Villa Médicis à Rome (Italie), puis en 2018 à la Cité des arts à Paris (France). En 2017 elle participe au 62eSalon de Montrouge, ainsi qu’à des expositions collectives, notamment à la Friche de la Belle de Mai, à Marseille (2017, France), la Galerie Arondit, à Paris (2017, France), au Wonder Liebert, à Bagnolet (2018, France), à la galerie Doris Guetta à Ortisei (2018, Italie), et à la Galerie Bubenberg, à Paris (2019, France).

Suivre l'artiste

Sélection d'œuvres

Jeanne Berbinau Aubry, Lustre, 2015 145 x 150 x 150 cm. Fer, tubes fluorescents, ballast, starter, cable électrique. Vue dʼaccrochage, Villa Arson, Nice. Photo : JBA.

Jeanne Berbinau Aubry, Liqueurs, 2016 172 x 34 x 16 cm. Prélèvements des jardins de la Villa Médicis, alcool à 95°, verre, liège, paraffine, caisson lumineux. Vue dʼexposition, galerie Eva Vautier, Nice. Photo : François Fernandez.

Jeanne Berbinau Aubry, Bismuthation, 2019. Dimensions variables. Thermoplongeur, bimuth, cable électrique. Vue dʼatelier, Cité Internationale des Arts, Paris. Photo : JBA.