Evita Vasiljeva - Fondation Fiminco

Evita Vasiljeva

À propos d'Evita Vasiljeva

Lettonie. 1985.

Evita Vasiljeva produit principalement des sculptures et des installations. Elle crée des objets en recyclant et en donnant une nouvelle vocation à des matériaux ayant servi principalement dans la construction, ainsi qu’à des dispositifs tels que de vieux appareils électroniques non-fonctionnels, et d’autres reliques déterrées du paysage urbain. Leur sens et leur rôle semblent cryptiques et sujets à diverses interprétations. Ces corps rigides cimentent métaphoriquement et littéralement une scène dans le but de créer d’autres interactions entre eux, et le regard des visiteurs. Evita Vasiljeva était en résidence à De Ateliers à Amsterdam de 2014 à 2016. Ses expositions personnelles récentes incluent : Movement detectors, potatoes, lamps, Salon de Normandy organisé par The Community, (2020, France) ; Même porte, différente rue, Evita Vasiļjeva et Antoine Nessi, Roots to Routes, Les Parallèles du sud – Manifesta 13 Marseille, (2020, France) ; Impulse (J or Imp), Survival Kit 11 Latvian Centre for Contemporary Art, Riga, (2020, Lettonie) ; Riga Notebook. Following the Lines of Wacław Szpakowski, Muzeum Sztuki Lodz, (2020, Pologne) ; A Very Small Window, Kim?, Contemporary Art Centre, Riga, (2019, Lettonie) ; Postcrete, LOWER.GREEN, Norwich, (2019, Angleterre) ; FOAF, Gallery Wschod, Varsovie, (2019, Pologne) ; Extra-Planetary Commitment, Gallery Litost, Prague, (2019, République Tchèque) ; Still Stands and Resilient Nows, Tallinn City Gallery, Tallinn, (2018, Estonie) ; Even if it’s Jazz or the Quiet Storm, NEST, Hague, (2018, Pays-Bas) ; Barbarian in Paris, Fondation Ricard, Paris, (2018, France) ; HYBRIDS, Lustwarande, Tilburg (2018, Pays-Bas) ; Manhours in Headquarters, P/////AKT, Amsterdam, (2017, Pays-Bas). En 2021, elle participe à la 14e Baltic Triennial of International Art en Lituanie. Ses œuvres font partie de la collection du Musée national des arts de Lettonie et de collections privées.

Evita Vasiljeva, If told correctly, it will center on me, 2019, metal, plâtre, bois, acier, plastique, vinyl, papier, peinture. Photo : Inga Jankūnaitė.

Evita Vasiljeva, Movement detectors, potatoes, lamps, 2020, couvre lits, huit canaux sonores, lumière blanche, huit capteurs de mouvements, deux frigos, microphones électromagnétiques, microphones de contact, eau. Vue d'exposition du Salon de Normandy.

Evita Vasiljeva, Impulse (J or Imp), 2020, douze canaux sonores, lumières vertes, douze capteurs de mouvements, microphones électromagnétiques, microphones de contact. Vue d'installation, Survival Kit 11. Photo : Madara Gritāne.

Evita Vasiljeva, My Room is in the Corner, 2018, dense polyresine, epoxy. Photo : Gert Jan van Rooij.

Evita Vasiljeva, Hormones, 2017, métal, plâtre, bois, attaches, lumière sensibles au son, chaque partie : 25 x 57 x 57 cm.

Suivre l'artiste