Camille Juthier - Fondation Fiminco

CAMILLE JUTHIER

À propos de Camille Juthier

France. 1990.

Après une licence de philosophie, Camille Juthier est diplômée des Beaux-Arts de Nantes en 2018. Elle s’intéresse à la façon dont nos corps et nos psychismes, dans leur porosité, sont transformés par les milieux post-industriels au sein desquels ils baignent. Elle explore les zones de troubles, comme l’agriculture et les méthodes de soins psychiques, ou encore les liens que nous entretenons avec l’idée de « nature ». Au sein d’installations, elle en restitue les agrégats, résultats de macération et d’expériences, comme pour tirer les fils d’autres récits possibles. En 2020, elle expose à la Fondation Ricard, aux Magasins généraux, à la galerie Michel Journiac, à Glassbox et à l’Orangerie de Sucy-en-brie. En 2019, elle participe au 64e Salon de Montrouge, et est lauréate du prix artiste chercheur des Ateliers Médicis où elle est en résidence pendant 6 mois. La même année, elle est aussi lauréate de la Cité internationale des arts de Paris, du programme de résidence Paris-Budapest, en partenariat avec l’Institut Français, et expose en solo à la Budapest Gallery, et lors de la Station 16 à l’Institut d’art contemporain – IAC de Villeurbanne. En 2018, elle expose en collectif à la Biennale de Dakar (Sénégal). En 2015, elle cofonde un collectif de performers, Hashbank, qui s’intéresse aux identités numériques.

Camille Juthier, Flow era, 2018.

Camille Juthier, A la source, cyanobactéria, vidéo 2'41, 2018.

Camille Juthier, Simon, des murs dans l'eau, vidéo 4'23, 2018.

Camille Juthier, Quel dommage de ne pas pouvoir additionner mon génome avec cette plante, Quel dommage de ne pas pouvoir additionner mon génome avec cette fille. , 2019, vue d'exposition 64e Salon de Montrouge.

Suivre l'artiste